Apple Store

16.10.2010

J'ai récemment lu que la blogueuse mode devenait une marque.

Et comme toute marque, elle se doit de conquérir et de fidéliser une clientèle.

A cette fin, tous les supports disponibles sont bons à prendre.

Si tu n'as pas la chance d'être placardée sur des posters à tous les arrêts de bus, Steve a pensé à toi pour développer ton cercle de relations. Avec l'iPhone, tu pouvais partager ta vie en temps réel.

Avec l'iPad, tu peux désormais conquérir le monde.

En effet, avec un investissement de base relativement restreint, tu peux développer une application qui enchantera tes fidèles lectrices et qui reflétera fidèlement ta personnalité 2.0.

Un nouvel horizon peut s'ouvrir à toi sur l'Apple Store.

Deux petits exemples (tu as le droit de cliquer pour agrandir l'image de ces version beta non officielles)

ipad_charl_ne

http://twitpic.com/2y7q8p/full

Le premier ne brille pas par son bon goût et son professionalisme, mais, en revanche, jouit d'outils très pointus qui te permettront de transformer ta tablette en véritable guide vers un succès mérité.

En haut à gauche, des raccourcis rapides vers des outils indispensables. L'outil Zwan permet par exemple de briller en société, en évitant de passer pour un boudin. Il prodigue des conseils pointus. Exemple : comment tremper sa saucisse dans la moutarde sans ruiner sa french manucure. L'outil H202 permet de connaître à tout instant le cours du galon de peroxyde d'hydrogène (eau oxygénée) : indispensable pour éviter les racines disgracieuses dans ta blonde crinière.

Par ailleurs, le multitâche de l'iPad te permet de consulter à la vitesse de l'éclair des informations indispensables qui peuvent être sans cesse renouvelées. Par exemple :

  • eBay Hong-Kong, ou le temple du luxe et de l'authenticité.
  • Saga Chihuahua, tout pour ton Pokémon.
  • "Comment fumer la pipe ?", mode d'emploi indispensable si tu éprouves quelque difficulté à obtenir un siège au premier rang des défilés.
  • Le Bescherelle illustré : un mot compliqué devient une image. Magie.

 


 

ipad_gardon

http://twitpic.com/2y7qp6/full

 

Second exemple, élégance avec juste une pointe de doré Moschino. 

Cette application brille par sa sobriété et sa simplicité. Elle te permet, à tout moment, d'avoir une vue sur ton nombril. De plus, l'outil loupe permet d'en explorer les moindres recoins. Sait-on jamais, peut-être que tu y feras de belles rencontres. J'y ai croisé Crystal Renn ce matin ...

A toi de jouer !



9 Règles de base pour assister à un défilé.

12.10.2010

Aujourd'hui dans la catégorie "Toi aussi deviens LA Blogueuse Mode" : 9 règles de base pour assister à un défilé.  

Prochainement dans cette même catégorie : "FAQ" et le copyright.

Il y a quelques jours, la #PFW tirait sa révérence pour une saison.

Il y quelques jours aussi je recevais un mail anonyme.

Image_8

Oh, pas question de proposition de partenariat.
Pas même d'insultes ni de noms d'oiseaux.

Tout simplement un billet, déjà tout ficelé, pour fêter dignement la fin des défilés parisiens version 2010.

Depuis, l'auteur s'est manifestée.
Et on parle ici de sources sûres, et d'expérience solide. J'oserais : carrément d'influence.
Vous n'en saurez pas plus. Mais vous avez le droit de lire et de cibler.

100308_Paris_Picture_War_Paris_Jardin_des_Tuileries
http://www.styleclicker.net/

La blogueuse "modasse" aux défilés.

La blogueuse modasse ne s'intéresse pas beaucoup aux défilés: déjà, les photographes ne sont pas là pour elle, et ensuite, elle n'a que peu de chance de se voir offrir les tenues en cadeau chez les grands créateurs. Donc elle se fiche pas mal d'y aller.

Mais parfois, elle consent à y aller tout de même :

1. Elle attend qu'on vienne la chercher pour entrer. Quand ce n'est pas le cas, elle se casse chez Toptati, pour s'acheter des fripes (que les gens normaux n'utiliseraient pas pour laver par terre).

- Cette anecdote est 100% garanti teneur en blogueuse, je l'ai vu de mes propres yeux

2. Elle fait la moue à chaque fois qu'une tenue qui ne lui plait pas passe à proximité. Elle ne comprend pas que les gens ne viennent pas avec le PIB du Liechtenstein sur le dos pour se montrer. Comme elle.

3. Elle passe son temps à se prendre en photo avec ses copines et prend des photos floues de la salle vide, et ne poste que celle-là. Ben oui, elle n'a rien vu du défilé, elle parlait à ses copines.

4. Elle s'attend à être avantageusement placée... et si son ticket est en standing, elle reste là, à fusiller du regard les gens qu'elle estime inférieurs et qui sont déjà assis (à leurs places).

5. Elle ne parlera pas du défilé en lui-même (à part des commentaires niais) mais elle prendra une photo d'elle sur le podium après coup. Et dira avec quels autres influents elle y est allée.

6. Elle parlera de sa tenue en détail mais "laissera les photos parler" pour le reste. Une blogueuse modasse n'a pas a analyser les défilés, ce sont les défilés qui l'analysent.

7. Elle va rarement seule à un défilé: accompagnée de sa super "cops", son mec, deux trois moches-faire-valoir, elle a un entourage quasiment aussi imposant que celui de Kanye West.

8. Elle traine dehors avant et après, attendant de se faire prendre en photo. Mais attention, seulement par des gens qu'elle reconnait. Si elle ne reconnait pas, elle adresse une moue méprisante. Dès qu'un objectif reconnu arrive à proximité, son visage change, passante du bouledogue grimaçant au charmant petit ange. Le temps de la photo.

9. Elle ne reconnaît jamais personne et même présentés plusieurs fois, des dizaines de fois, ne se souvient jamais. Ou adresse un "Ah ouais?" avant de tourner le dos et d'aller lécher les bottes des RP.

800px_Jacques_Bertaux___Prise_du_palais_des_Tuileries___1793_

Jacques Bertaux - Prise du palais des Tuileries - 1793

Une petite révolution ?

 



Dans Moschino, il y a moche ...

07.10.2010

Je vous parle d'un temps que les gens qui n'ont pas connu la disquette 5" ¼ ne peuvent pas connaître.
Et même bien au-delà : disons l'Antiquité. Ouais, rien que ça ...

A cette époque, la ceinture avait, avant toute chose, une utilité :

belts_motivational_funny_image

Puis l'ornement l'emporta sur le fonctionnel. Souvent.
Et la ceinture, et la boucle qui l'accompagne, devinrent purement décoratives.

michaeljacksonsuit

Pas très facile à repasser et peut niquer ton sèche-linge.
Mais du plus bel effet avec des Walinette's blanches.

Parfois même, le support de messages profonds. Très.

4809pc

Rasé(e) de près.

got_beer_belt_buckle_bottle_opener

Une petite bière ?

buy_atari_model

Tu veux toucher mon gros joystick ?

windows

Steve Jobs est mon gourou.

villagestreetwear_2125_2195874933

Une petite clope ?

Tout cela est bien sympathique, et les exemples pourraient être bien plus nombreux.
J'ai décidé de vous épargner un minimum tout de même.
Car, je le concède, tout cela n'est pas du meilleur goût.

A propos de "bon goût" d'ailleurs, début 2010, une alerte retentit Outre-Atlantique.

Le retour, suite à un tour de passe-passe dont le mécanisme m'échappe, d'une abomination tout droit sortie des 80's. Sauf que genre même Rumi en porte une tellement c'est beau trendy.

Du doré, de gros lettrages, la classe à l'Italienne. 
Beau comme Madonna sur une affiche D&G.
Du bling et du bling.
Et puis ludique aussi : genre tu peux faire coulisser les lettres.

il_fullxfull

Cette classe ou quoi. C'est une vintage ? Waouh, trop la classe ...

Sauf que l'épidémie de grippe ovine traversa l'Océan, et frappa de plein fouet la blogosphère.
Et frappe encore ...

Moschino_collage_copie
Mille excuses à Slanelle ...


Alors, si tu n'es pas un cowboy qui porte des chemises Isabel Marant

Cowboy_belt_buckle

sache que non, contrairement à ce qu'Asos voudrait faire croire avec ses traditionnelles pâles copies opportunistes, ce n'est pas ça LA MODE

moschino_belt_letters_asos

ça, c'est juste MOCHE :

MG_9562

Alors, par pitié, ne succombe pas.
Sinon tu seras obligée de porter un sac Guess ("le Moschino du pauvre") pour assortir :

121_guess_bag

Je dédicace ce billet à Hak' : elle aime aussi beaucoup les ceintures Moschino.